Vibrations sur fibres, une rétrospective

Paulette Marie Sauvé

Une rétrospective des 45 ans de l’ensemble de mes oeuvres en art textile

Vibrations sur fibres, une rétrospective

Paulette-Marie Sauvé

En 2018, avec la collaboration de Françoise Cloutier, j’ai publié :”Vibrations sur fibres, une rétrospective” un livre sur les 45 ans de création de l’ensemble de ma carrière en art textile, ISBN: 978-0-9688935-1-7.

Voici la photo de la page couverture ainsi que la page Préface du livre.

Préface
Paulette-Marie Sauvé s’est affirmée comme artiste avec une assurance et une authenticité peu communes dès les premières années de sa production artistique. À titre de conservatrice du Musée d’art contemporain, j’ai invité cette jeune artiste à participer à la première biennale de tapisserie québécoise en 1978. Elle s’affichait déjà comme leader de la nouvelle tapisserie, maîtrisant les techniques anciennes de la lice avec une contemporanéité remarquable.
Suivre le parcours de cette grande artisane et artiste accomplie nous permet de voir comment la maîtrise de la technique vient sublimer les élans d’expression artistique. C’est ainsi que Sauvé passe d’un mode d’expression abstrait à une figuration rendue possible par l’acquisition de techniques permettant de superposer graphiquement des fils pour intégrer des images figuratives très précises.
La récente série d’œuvres, toiles et haute-lices, sur le Vieux-Montréal démontre ce talent unique de rallier le savoir ancien et les préoccupations modernes. Aussi la facture des toiles est-elle très actuelle, bien que le sujet soit le patrimoine bâti de ce joyau de l’architecture montréalaise. L’artiste possède aussi un sens de la didactique qui l’amène à publier des documents instructifs et complémentaires au thème de ses œuvres et à écrire des ouvrages de référence sur les techniques artisanales qu’elle a remises en valeur.
Non seulement la présence des œuvres saura-t-elle vivifier la vision que nous avons du Vieux-Montréal dans ce qu’il offre de plus vivant, mais ellles apportent une dimension informationnelle essentielle pour bien comprendre la nature même de ce quartier patrimonial.
De plus, un lien intéressant se fait entre l’œuvre tissée et la trame suggérée dans les tableaux qui rappelle les fils entrelacés des tapisseries. Coloriste accomplie, l’artiste sait mettre en valeur les vieilles pierres et leur prêter vie. Paulette-Marie Sauvé offre une vision vibrante du Vieux-Montréal, à la mesure de son art.
Sans hésitation, j’appuie le projet d’exposition rétrospective de madame Sauvé. Ce projet nous amène au cœur de la production artistique par un retour méthodique sur l’enchaînement des nouvelles techniques acquises qui décuplent le pouvoir d’expression.
Françoise Cloutier
Ex-conservatrice du Musée d’art contemporain